Notre Projet

Australia Mate !

By on 14 mars 2018
C’était le 21 août 2016, il y a exactement 570 jours nous partions de la maison familiale de Morgan laissant les traces du sédentarisme derrière nous.
Nos motos gréés pour l’aventure, l’aiguille de la boussole qui nous donnait le tournis comme pour nous prévenir des aléas d’un tel projet, les visages de ses parents s’effaçant doucement, bref l’aventure commençait… Environ quarante mille kilomètres plus loin, nous voici en Australie et plus précisément à Brisbane – la troisième ville d’Australie – située au milieu de la côte Est. Il s’est passé pas mal de choses depuis le début de cette aventure et les énumérer serait fastidieux, rencontres, déceptions, braquages, pannes, galères, joies, bref un joli cocktail que tous les globetrotteurs de cette planète sont amenés à partager et ce qui rend aujourd’hui un tour du monde aussi exaltant. Nous étions partis pour 2 ans sans retour mais les aléas, séparations, braquage, retours en France, et autres, ont quelque peu compromis nos plans. Ce qui est sûr c’est que nous sommes toujours aussi motivés pour boucler la boucle et si nous sommes désormais au pied de l’Océan Pacifique, il nous faut bien rentrer. Même si certains « flat earthers » pensent qu’on risque de tomber dans un vide interstellaire, continuer ce tour du monde aussi bien par l’Ouest que par l’Est ne change pas la distance avec Paris alors autant aller au bout non ?!
« Anyway » comme le disent si bien les Australiens nous retournons en mer afin de parfaire nos finances jusqu’en juin et la suite ne sera qu’aventure avec au programme Sud de l’Australie, suivi de la Nouvelle-Zélande et le continent Américain que, soit dit en passant, j’attends avec impatience. Les deux petits frenchies à l’image du Che Guevarra sur sa Norton parcourant la cordillère des Andes…
Revenons au véritable sujet de cet article, l’Australie ! Ce pays aussi grand que l’Europe où les camions se transforment en train, où les paysages semblent identiques au premier jour, ici, la terre et le ciel semblent infinis, inséparables et c’est une faune exotique qui complète ce doux paysage portant des noms tels que quokkas, wombats, casoars, wallabies, koalas… L’Australie c’est une diversité impressionnante sur un territoire aussi vaste que l’Europe alors à l’image de l’Inde où nous regards se portaient sur le Nord-Ouest ici nous nous attarderons sur le Nord et la Côte Est Australienne… Nous étions arrivés par le Nord et la capitale du Northern Territory : Darwin.
Darwin est une base idéale pour des excursions vers Broome, les Kimberleys, Litchfield ou encore Kakadu National Park mais la ville en elle-même dépend beaucoup du flux constant de voyageurs venant du monde entier, les fameux backpackers. Darwin était historiquement un avant-poste militaire pour prévenir de la colonisation française. Qui souhaiterait vivre dans une zone infestée de crocodiles « mangeurs d’hommes », serpents mortels et dont la végétation est d’une densité inégalée sur la planète…L’architecture est assez pauvre et les scènes, malheureusement assez communes et perturbantes des aborigènes ivres se chamaillant en hurlant en titubant à moitié n’ont pas permis à Darwin de nous séduire aux premiers abords. Cependant, une fois sur place, durant la « Dry Season », les backpackers enchaînent les sorties et autres festivités et la ville semble renaître chaque année de ses cendres en l’occurrence ici, des trombes d’eau, orages et cyclones qui engloutissent les routes sous des mètres d’eau en quelques heures et ça c’est la « Wet Season », bienvenue en zone équatoriale.
Et sinon le voyage en Australie me direz-vous ?! Déserts, barrières de corail, forêts, plages, montagnes et cités cosmopolites, il y a de tout et pour tous les goûts en Australie à condition d’être prêt à faire des kilomètres… le camping y est assez facile mais très réglementé… culture anglo-saxonne… la loi c’est la loi et même Dieu ne peut y déroger. La présence de crocodiles d’eau de mer, serpents, araignées ou encore des feux de forêts vous fait reprendre en considération votre manière de camper… En revanche une nuit étoilée à admirer la voie lactée dans le Red Center australien vous laisse de marbre… elle est belle cette foutue planète et ses copines aussi malgré leur distance… Nous avons parcourus quelques 4000 kilomètres et je pense que nous avons visité à peine 15 à 20% de l’Australie.
Mais alors, quelle est la place de l’homme dans une nature aussi sauvage ?! A vrai dire l’homme se divise en deux groupes celui de plusieurs milliers d’années, les tribus aborigènes, l’invention du boomerang, le didgeridoo, les peintures rupestres et autres chants relais de savoirs ancestraux et permettant de côtoyer dame nature, et de l’autre côté l’homme blanc, conquérant, façonnant des routes,  des rails et autres infrastructures reliant les extrémités d’une terre aride où les squelettes se décomposent sous vos yeux.
L’Australie aujourd’hui vit principalement sur la East Cost mais ces villes cosmopolites tels que Melbourne, Sydney ou Brisbane sont des grains de sable dans l’immensité de ce territoire. En « Aussie », les cow-boys ne sont pas morts, les villes minières garnies de pubs poussiéreux et les roads houses parsèment le paysage. Dans certains endroits, la country music se fait entendre dans les hauts parleurs des fermes d’élevages de plusieurs milliers de bovins, c’est ça aussi l’Australie. Bref, vous l’avez compris c’est un territoire immense sillonné d’innombrables rubans de bitume et donc la meilleure façon de vous mesurer à l’Australie c’est bien de prendre la route. Camping-cars, 4x4s, motos, vélos ou quand bien même à pied… tous les moyens sont bons pour vous élancer dans le bush australien… Vous y ferez d’excellentes découvertes, en échange, l’Australie est belle alors Drive Safe Guys!
Amour et bière fraîche !
On vous aime !
TAGS

LEAVE A COMMENT

Morgan & Rémi
Autour du monde

Avez-vous déjà rêvé de voyages et d’aventures ? Rémi et moi, oui. C'est pourquoi nous allons partager avec vous, 70 000 kilomètres, 500 jours et 35 pays sur deux motos… Vous êtes prêts ? Soutenez nous, likez notre page Facebook, partagez-la et suivez nous parce que le compte à rebours est lancé !

C’est quand le départ ?
Nos derniers articles
Facebook

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: Error validating application. Application has been deleted.
Type: OAuthException
Code: 190
Please refer to our Error Message Reference.